Un message sur le blog de Stephan, une prise de contact avec l'auteur, quelques informations et hop ! C'est parti pour une petite recherche.

Direction le site des archives du Nord.

Fils de parents belges, Henri LOBERT, normalement rattaché à la classe 1899, bénéficiait des dispositions de la convention entre la Belgique et la France et fut rattaché à la classe 1901 - Matricule 5029.

Il effectua son service militaire au 147è RI entre 1902 et 1903, à l'issue duquel le certificat de bonne conduite fut accordé.
Entre 1906 et 1909, il accomplit deux périodes d'exercices au 132è RI de Reims.
Passe au 45è RI de Laon le 15/02/1912

Rappelé lors de la mobilisation générale, il arrive au corps le 5 août 1914.

Le 11 octobre, il passe au 4è RI. Compte tenu de son âge il est versé au régiment de réserve le 204e RI comme l'indique le numéro déchiffré au col sur la photo ci-dessous.

Henri est blessé une première fois le 20 ou le 23 décembre 1914 à Vauquois ; sa convalescence dure jusqu'au 10 septembre 1914.
Blessé une seconde fois le 9 ou le 10 octobre 1916 à Thiaumont avec une convalescence jusqu'au 9 octobre 1917.

lobert-4ri

Vers 1917 - présence du rappel du ruban de la Médaille militaire

Il passe au 1er Zouaves le 1er août 1917 puis au 116è RIT à compter du 12 août 1917.
Il est nommé caporal le 15 juillet 1918.

Cité à l'ordre de l'armée :

" Excellent gradé ayant toujours donné le meilleur exemple à ses hommes et des preuves de bravoure en toutes circonstances, notamment pendant le siège de Maubeuge.
Fait prisonnier lors de la reddition de cette place, a réussi à s'évader le 25 novembre 1914 après avoir facilité aussi l'évasion du Médecin Major son ancien chef de service. Parti au front dès sa rentrée à l'intérieur.

A fait campagne jusqu'en juillet 1917.
A été blessé devant Vauquois le 23 décembre 1914 puis plus tard à Verdun.
Médaille militaire sans traitement
"

med_mil_1

  crx_g1



Chevalier  de la Légion d'honneur le 21 novembre 1934 (JO du 25 novembre 1934).

legion_1

Pensionné pour invalidité suite aux blessures de guerre reçues.

Engagé volontaire en 1937 pour la durée de la guerre ; résiliation de cet engagement en mars 1939 pour cause d'inaptitude.