Le blog du 147è RI

22 juillet 2014

Une semaine d'accalmie

Après la difficile période sur la crête des Éparges, le 147è cantonne à Ronvaux pour refaire ses forces entre les 9 et 15 mai 1915.

Le 9 mai, un renfort de 189 hommes et 4 sous-officiers sous les ordres du Sous-lieutenant BRACHET arrive. Le Sous-lieutenant BRACHET revient au 147è après une convalescence suite à sa blessure reçue au Bois du Trapèze.

Deux autres officiers provenant du 137è RI arrivent également : les Lieutenants MILLET et PISSEAU.

Le 13 mai, le Commandant CALMON passe au 91è RI en remplacement du Commandant BRANCOURT.

Le 15 mai, le Colonel prend le commandement du sous-secteur du Bois Haut (Tranchée de Calonne), le Commandant VASSON commandera provisoirement le 147è RI.

Posté par dunbarne à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 juillet 2014

Chasse aux poux

Extraits de l'album de Pierre GAND, médecin auxiliaire au 1er bataillon du 147è RI - octobre 1915, vers la Champagne

Gand_Chasse_poux

Source : http://www.europeana1914-1918.eu/el/contributions/12230
Licence CC http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Posté par dunbarne à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2014

Endurance et sacrifice.

Le 8 mai 1915, c'est l'heure de la relève pour le 147è RI et l'heure du bilan des jours passés en ligne aux Éparges :

des heures pénibles sous un bombardement incessant passées à refaire chaque nuit les tranchées démolies dans la journée, l'assainissement de la zone avec l'évacuation de centaines de cadavres, et les préparatifs de la zone pour l'attaque à venir par les suivants, les gars du 72è RI.

Les hommes de la classe 15 se sont montrés à la hauteur de la tâche  : tous ont donné la preuve de leur courage et de leur endurance ainsi que de leur réel esprit de sacrifice.

Ce même jour, 10 hommes sont tués et 18 autres sont blessés.

Parmi les tués il y avait : Gaston GALLIEGUE.

Posté par dunbarne à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 juillet 2014

Instant de repos

001

Cette photo va prochainement changer de propriétaire.

Chinée sur une brocante elle montre quelques hommes profitant d'un instant de repos. La clarté derrière le tissu semble indiquer qu'elle a été prise dans l'après-midi.

On peut y deviner un infirmer à droite, un commandant (ou un medecin ?) et deux autres hommes enroulés dans leur couverture au fond. Ils sont à l'abri dans une grange peut-être, avec une bonne quantité de paille.

On ne distingue pas le numéro de l'unité.

Posté par dunbarne à 07:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2014

La mort héroïque du Sous-lieutenant Émile BELLOT

Le 7 mai 1915, au cours d'un bombardement extrèmement violent, le Sous-lieutenant Émile BELLOT, arrivé au 147è après une convalescence, décoré le 17 janvier 1915 pour sa belle conduite, trouve la mort en allant sous le feu, dégager un des hommes de sa section enfoui sous le parapet.

Ce même jour, 4 hommes sont tués, dont les Soldats Albert PARRASCH et Etienne ROBERT, 18 blessés et 2 portés disparus.

Le Sous-lieutenant BELLOT avait déjà sauvé l'un de ses hommes de la même façon, alors qu'il était au 347è RI.

Né en 1889, il était rattaché à la classe 1909. Il accomplit son service militaire au 147è en 1910-1911.

Caporal en mai 1911, il est nommé Sergent-fourrier au mois d'octobre.

Réserviste, il est rappelé lors de la mobilisation générale et passe le 27 septembre 1914 au 347è RI comme Sergent-major. Il est nommé Sous-lieutenant un mois plus tard. Grièvement blessé lors des combats du Linguet, il rejoint le 147è à l'issue de sa convalescence.

 

Posté par dunbarne à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



14 juillet 2014

14 juillet 1919

IL y a 95 ans, le drapeau du 147è RI était présent pour le défilé de la Victoire : une photo dans le JMO montre celui-ci

Revue du 14 juillet 1919

Le détachement comprend le régiment moins la CHR et 40 hommes par compagnie. Venant de Lizy sur Ourcq, il arrive à Paris au petit matin à 1h45. Il rejoint son secteur : boulevard Montmartre, boulevard Poissonnière, boulevard Bonne Nouvelle.

La délégation qui accompagne le drapeau est composée du Lieutenant-colonel LANUSSE, Lieutenant RAPIN, porte-drapeau (à droite sur la photo à côté du drapeau), Sergent VAN ACKER, Soldats DUBOIS, ANJOLRAS, MENAND et PÉRÉTIN.

A l'issue du défilé, la délégation et le drapeau sont reçus à la Mairie du 2è arrondissement.

Le régiment embarque à Paris-Villette à 16h20 et rentre à son cantonnement de Lizy sur Ourcq à 18 h.

Posté par dunbarne à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2014

Un nouveau Lieutenant à la 5è

Les bombardement se poursuivent : le 4 mai, 4 tués et 2 blessés. Parmi eux, le Soldat Jean HOCHARD.

Le 5 mai, la 11è Cie relève la 5è Cie qui devient relève du sous-secteur.

Le 3è bataillon aligne trois compagnies,  le 2è  bataillon en a quant à lui deux.

Dans la soirée, le Lieutenant GOALLOU venant du 116è RI rejoint le 147è et prend le commandement de la 5è Cie en remplacement du Lieutenant RICHER, tombé le 2 mai.

Les pertes s'élèvent à 5 tués et 30 blessés.

Parmi eux, il y avait : le Caporal Alphonse FORGET et les Soldats Léon GIRARD et Ferdinand MERCERON.

Posté par dunbarne à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 juillet 2014

Les cités du 30 avril 1915

A la date du 30 avril 1915, plusieurs hommes sont cités à l'ordre du régiment. Le tableau inséré dans le JMO à cette date est écrit d'une belle calligraphie dont les majuscules sont en gothique

cite30041915

Le Sergent-major CHAMPMARTIN, décédé le 30 avril 1915

Soldat Lucien SALOMÉ, décédé le 30 avril 1915

Adjudant BORIE

Soldat Eugène LALANT

Soldat Clément PONCHET

Soldat Hippolyte MEURISSE

Adjudant Jules HIERNAUX

Soldat Paul FRECH

Soldat GARNIER

Adjudant Arthur RENOTTE

Caporal Paul DEGRET

Sergent Jules RADELET

Soldat FOUCHER

Soldat DEFLANDRE

1ère Classe Émile NENTENS

1ère Classe LAISNE

Sergent Julien RAMELOT

Soldat Henri NAUDION

crx_g1

Posté par dunbarne à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 juillet 2014

Fatigue et tension nerveuse

Le bombardement se poursuit le 3 mai 1915.

L'alternance de travaux la nuit et du vacarme des bombardements le jour ont pour conséquence une grande tension nerveuse parmi les hommes. Mais les travaux s'intensifient :

  • postes d'écoute,
  • défenses accessoires,
  • creusement d'abris en arrière de la 1ère ligne,
  • boyaux d'approche.

Pendant qu'une partie des réserves veille en cas de contre-attaque ennemie, l'autre recherche et inhume les nombreux cadavres restés " [...] sur la crête dénudée et bouleversée des Éparges ".

Les Éparges aujourd'hui (source Geoportail - IGN)

eparges1

eparges2

Quelques pertes sont à déplorer : 8 tués, 18 blessés et un disparu.

Parmi eux le Caporal Auguste BOURDON et les Soldats Ernest BOUILLARD et Auguste HIVERT.

Posté par dunbarne à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 juillet 2014

René BETH, deux ans plus tard

Il y a deux ans et demi, le petit neveu de René BETH m'avait contacté pour me faire part de sa recherche d'un portrait ou d'une illustration où apparaîtrait son grand oncle.

Un nouveau commentaire de Jean-Michel est l'occasion de compléter les renseignements sur René BETH, en attendant de retrouver un portrait.

Les fiches matricules conservées aux archives départementales du Nord n'étaient pas encore consultables à l'époque.

Depuis c'est chose faite, et cela me permet de compléter les précédentes indications : René BETH était journalier agricole lors de son recrutement en 1912. Il fit son service militaire au 148è RI à partir du 8 octobre 1913.

La guerre étant déclarée en août 1914, il partit dans la foulée.

Sa fiche matricule indique qu'il fut blessé le 15 octobre 1914 à Berry au Bac.

J'ai pu retrouver son nom sur l'état des pertes figurant sur le JMO du 148è à la date du 12 octobre 1914 : 13 morts, 115 blessés et 53 disparus.

Beth

Cette attaque portait sur la cote 108 et le mamelon 91. Outre cette attaque, René participa vraisemblablement aux campagnes du 148è RI entre août et octobre 1914 : la Belgique, la Marne et Berry au Bac - reprise de la cote 108.

Après une période de convalescence, il passe au 147è RI à compter du 9 mai 1915.

Jean-Michel recherche toujours un portrait de René, pourquoi pas sous l'uniforme du 148è RI ?



Fin »