Outre le quotidien des hommes du 147è RI raconté ici à partir de différentes sources, s'y ajoutent à partir de messages et/ou de commentaires reçus, des arrêts sur certains des combattants.

N'hésitez pas à me contacter si vous retrouvez dans des papiers de famille au travers de recherches familiales trace d'un passage au 147è régiment d'infanterie. Nos échanges permettront d'enrichir ce blog.

Voici un exemple récent, reçu de Didier :

Bonjour,
Tout d'abord merci pour votre blog et votre travail qui contribue au travail de mémoire. Je me permets de vous contacter pour apporter ma contribution à ce blog en vous communiquant les noms de deux de mes aïeux morts pour la France et soldats du 147ème RI [...]

Arrêtons-nous donc sur le premier : Pierre Louis ALARD.

Pierre ALARD était l'arrière grand-oncle de Didier. Il était né à Mohon (08) en 1895 et appartenait à la classe 1915.

archives_B080822R

Il est tombé le 17 avril 1916 dans la " région de Verdun, sur le champ de bataille ", d'après la mention figurant sur la fiche mémoire des hommes à son nom.

Ce 17 avril 1916, 29 hommes sont tués dont le Sous-lieutenant PERRIOT, téléphoniste qui venait de demander au Fort de Souville un tir de barrage, 52 blessés dont 5 officiers (parmi eux le Lieutenant-colonel BOURGEOIS) et 3 disparus.

Un obus de fort calibre était tombé sur l'entrée de la redoute qui servait de PC ensevelissant ainsi pionniers et téléphonistes. Pierre ALARD, agent de liaison, était parmi eux.

Didier m'indique qu'il fut cité et décoré à titre posthume :

Médaille Militaire à titre posthume et Croix de Guerre avec citation : Agent de liaison consciencieux et dévoué, homme de confiance, accomplissant ses missions avec zèle et mépris du danger. Tué glorieusement en assurant la liaison, le 17/04/1916 devant Verdun.

med_mil_1

crx_g1

D'après des renseignements relevés sur memorialgenweb, Pierre ALARD fut élève à l'école professionnelle de l'Est à Nancy puis aux arts et métiers à Châlons en Champagne : son nom figure sur les plaques mémoire de ces établissements ainsi que sur celle du lycée Loritz de Nancy.

Son nom est également gravé sur le monument aux morts de Charleville-Mézières (rattachement de la commune de Mohon).