En 2015, après l'achat d'un petit lot de cartes postales, j'avais évoqué un certain A. BINET passé au 147e RI.

Ayant pris connaissance d'un nouveau lot par la vendeuse, j'ai pu découvrir le prénom qui se cachait derrière le A et ainsi retrouver quelques éléments d'état-civil, mais aussi le parcours d'Armand BINET pendant la Grande Guerre.

Armand BINET était originaire de Brunehamel (02) où il était né en 1882.

Lors de son recensement en 1902, il avait été incorporé au 54e RI en novembre 1903. 1ère classe en mai 1906, il demande à rester sous les drapeaux et est commissionné le 1er octobre 1906 par décision du Général commandant le 2e Corps d'armée.

Il était affecté à la SHR (section hors rang) du 54e RI. Il reçoit un certificat de bonne conduite avant d'être à nouveau commissionné après son passage dans la réserve en 1911 et est affecté au 89e RI qu'il rejoint en décembre 1911.

Il est nommé cordonnier le 1er octobre 1912, et est réintégré dans la réserve suite à l'annulation de la commission.

Il est affecté au 45e RI le 6 mai 1913. Cette même année, il avait épousé à Paris 12e Mathilde MELIAN.

En avril 1914, il est affecté au 147e RI.

Rappelé en août 1914, Il rejoint Sedan avant de partir pour le dépôt à Saint-Nazaire.

En septembre 1916, il affecté au 44e RI. Il est blessé le 19 octobre 1916 à Massiges.

En octobre 1918, il est affecté au 65e régiment d'artillerie lourde sur proposition d'une commission de réforme en raison de difficulté à la marche après sa blessure.

Démobilisé en 1919, il est pensionné à 25% en raison d'une légère claudication.

Il était titulaire de la Carte du combattant et de la Croix du combattant.

crx_com_1

Il est décédé en 1960 dans les Deux Sèvres.