12 avril 2010

Le Soldat Léon VILLEVAL

Thierry m'a contacté pour savoir comment acquérir le livre de Paul RICADAT " Petits récits d'un grand drame (1914-1918) - histoire de mes vingt ans ".En lui posant la question "peut-être l'un de vos parents a combattu dans les rangs du 147è RI, avec Paul RICADAT ? ", nous avons poursuivi l'échange.Son épouse est l'arrière petite-fille du Soldat Léon VILLEVAL décédé lors de la bataille de la Marne.Le Soldat Léon VILLEVAL avait fait son service militaire au 91è RI de Charleville. Des recherches qu'ils ont mené... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2010

25 août 1914 : la faim et les ponts de fortune

La retraite se poursuit, talonnée par les armées allemandes. Le 147è est de retour en France après avoir brièvement pris part à ce qui sera appelé plus tard la Bataille des frontières. Les hommes n'ont pas eu de ravitaillement et le Génie a fait sauter les ponts sur la Meuse.A hauteur de Cervisy, le Génie construit des ponts de fortune et au petit jour un commandement :[...]- Une corvée de 4 hommes par escouade pour le ravitaillement.Il faut réveiller les hommes et ce n'est pas une petite affaire. Enfin, nous recevons pour la première... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2010

Un blessé au cours de la retraite

Après les combats de Bellefontaine, la retraite s'organise tant bien que mal.A Villers devant Orval, la compagnie de Paul RICADAT est désignée comme arrière-garde : Nous traversons Villers devant Orval et nous nous engageons sur un chemin de terre qui grimpe au flanc d'une colline. Avant d'atteindre le sommet, ma compagnie, désignée comme arrière-garde, se déploie à droite et à gauche du chemin et se retourne face au village. Nous recevons ordre de creuser une tranchée pour tireurs à genoux mais aussi de préparer les feux pour... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 avril 2010

Un défaut de fabrication ?

Un fait nous a surpris. Comment avons-nous pu mener cet assaut contre des troupes munies de mitrailleuses, sans avoir à la compagnie un seul blessé ?Nous en avons discuté les jours suivants avec nos officiers et il fut admis que dans les premiers jours des hostilités, les Allemands tiraient trop haut.Comment cela put-il se faire ?Ils avaient pourtant fait, comme nous, des tirs d'exercice. Un défaut de fabrication dans la hausse de leurs armes fut-il le coupable ?Nous n'en savons rien.Toujours est-il qu'ils le constatèrent et en... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 avril 2010

Le monument aux morts de Riaillé (44)

Marc poursuit le recensement des monuments aux morts du département de Loire-Atlantique.Sur celui de la commune de Riaillé, parmi tous les noms inscrits, figure celui d'un combattant du 147è RI : le Soldat Auguste FOUGERE. Cet homme est tombé lors des combats de l'Aisne, près d'Arcy Sainte Restitue, le 29 mai 1918.Natif de Teillé (44) il avait 31 ans. Merci à Marc.
Posté par dunbarne à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2010

Le Soldat Arthur BATON

Didier, petit-neveu du Soldat Arthur Florimond BATON recherche les lieux où a combattu son parent et sa sépulture.Le Soldat Arthur BATON est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital de Lyon. Il a été inhumé à la Nécropole nationale de La Doua à Villeurbanne - Tombe 28, rang B 18. Natif de Maubeuge, il venait d'avoir 22 ans. Arrivé le 22 août 1914 au 147è RI, il avait contracté la scarlatine 2 mois plus tard, et fut évacué sur l'hôpital de St Nazaire où il fut soigné. Il rejoint le régiment en novembre 1914. Il fait... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 avril 2010

L'action stimulante du 127è RI

J'ai parcouru le JMO du 127è RI à la recherche de l'action citée par le Colonel BLONDIN.Celle-ci n'eut pas lieu 3 jours avant le 25 février mais plus vraisemblablement le 9 janvier 1915 : 127 RI - extrait du JMO à la date du 9 janvier 1915 - Attaque sur le Fortin de Beauséjour - Minaucourt [...] Dès que la Cie DECOUVELAERE, Cie d'attaque, eut quitté son abri (8h59) pour pénétrer dans le Fortin, par la brèche ouverte dans le réseau par notre artillerie, des feux d'infanterie furent dirigés sur elle, feux provenant du Fortin et des... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2010

Gonfler les troupes avant l'épreuve...

Une note en date du 25 février, du Colonel BLONDIN commandant la 7è Brigade, est lue dans toutes les compagnies des 91è et 147è RI : " Dans le nouveau secteur où la 7è Brigade vient continuer la lutte, la supériorité morale est acquise depuis longtemps aux troupes françaises.Les Allemands n'attaquent plus que mollement. Nous leur prenons au contraire presque journellement des tranchées et leur faisons de nombreux prisonniers.Notre supériorité morale éclate dans le fait d'armes suivant accompli il y a 3 jours par 1 section du 127è... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2010

Souvenir d'un tableau

Après la bataille de Bellefontaine, devant les incendies que Paul RICADAT peut observer, il se rappelle un tableau vu précédemment : [...] Il me semble que j'ai vu pareil décor,mais où ? Et tout à coup je pense au tableau de DETAILLE ; le Rêve. Un soldat de chez nous, en pantalon rouge et capote bleue, comme moi, de garde au drapeau, comme moi, le regard fasciné, contemple dans les nuées une vision de rêve : des étendards vainqueurs défilent dans une apothéose de victoire.Si le décor est le même, les pensées diffèrent. [...]... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2010

22 août 1914 : Un assaut à la baïonnette

Poursuivons la lecture des souvenirs de Paul RICADAT alors que le 147è RI est en Belgique. [...] Quand nous fûmes à 100 m  de la route, l'Adjudant commanda :- Baïonnette au canon !Alors quand les derniers défenseurs de la tranchée virent nos armes blanches briller au soleil, ils détalèrent vers leur arrière abandonnant morts et blessés.[...] Cette première victoire nous donne des jambes. Ayant traversé la route, nous continuons à courir, il fallut nous arrêter.[...]Sur notre gauche, le village de Bellefontaine semble être le... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :