12 novembre 2010

L'attaque sur le Moulin de Relincourt

Toujours extrait du JMO du 46è RIT, l'attaque minute par minute : L'artillerie lourde lance quelques obus sur Spada pour en fixer la garnison. Aucun bruit jusqu'à 19h35 ; à ce moment 3 coups de feu ennemi, éclatement de grenades19h45 Fusées vertes avec pluie d'étincelles dans le ravin vers Cha... 19h50 Musique d'alerte paraissant produite par un harmonium et se répétant sur tout le front ennemi. Tir de mitrailleuses.Demandes de tir de notre artillerie.1 batterie 537-534 ter objectif en arrière de Relaincourt19h55 2è batterie 537... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2010

1920 - 2010 : un Soldat anonyme

Il y a 90 ans le jeudi 11 novembre 1920 à Paris, les restes d'un soldat anonyme sont transférés à l'Arc de Triomphe.La veille, le 10 novembre, le Soldat Auguste THIN du 132è RI a choisi parmi 8 cercueils de Poilus inconnus, celui qui serait honoré en mémoire de tous ceux qui étaient tombés. Le cercueil était arrivé de Verdun. Le cortège passa par le Panthéon pour une brève cérémonie A la sortie, le cercueil du Soldat inconnu était accompagné du coeur de GAMBETTA qui allait lui aussi être transféré à l'Arc de Triomphe : on fêtait... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2010

le 5 mars 1916 vu du 46è RIT

En cherchant sur le net à partir de Relincourt, Spada, j'ai trouvé une occurrence dans l'historique du 46è RIT.Vérification faite, un bataillon (le 3è) du 46è RIT était bien auprès de la 4è Cie du 147è le soir du 5 mars 1916. Voici ce que l'on peut relever dans l'historique transcrit par Jean-Luc de la Réunion (merci à lui). Le 10 janvier 1916, le bataillon est rattaché à la 4° D. I. mais continue à occuper les mêmes positions.Le 11 février, une patrouille de la 10° compagnie fait des prisonniers à la Selouze.Depuis le 9 février,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2010

5 mars 1916 vu de la 7è Brigade

5 mars [1916] Activité assez grande de notre artillerie notamment sur le Moulin de Relaincourt et Spada, plus faible de l'artillerie ennemie (sauf de 9h15 à 11 h bombardement de Maizey par 150). Les 2 Cies du 147è et l'EM du bataillon qui étaient à Genicourt arrivent à Ambly. La Cie DE BRISIS (4è) est chargée de l'opération sur Relaincourt : partir à 18h45, une section de tête, commandée par l'Adjudant GILET, entrer dans la cour du moulin à 19h30 après avoir coupé les fils de fer et jeté à l'eau les chevaux de frise qui étaient sur... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 novembre 2010

5 mars 1916 - Moulin de Relincourt

Dans la nuit du 5 au 6 mars 1916, la 4è Cie du 147è RI, commandée par le Lieutenant DE BRISIS, part à l'attaque du Moulin de Relincourt (55). Cette affaire a pour but de faire des prisonniers.Depuis 2 semaines (21 février 1916) l'attaque sur Verdun a commencé. Ernest REPESSÉ relève dans ses souvenirs : [...] Vers 10 h, nous avons la visite du médecin-chef COFFINET venant donner des ordres au sujet d'une attaque qui doit avoir lieu ce soir afin d'obtenir des prisonniers.M. GAND se rendra avec le Caporal-brancardier à son poste cet... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 novembre 2010

La mort du Capitaine D'HERAIL DE BRISIS : une imprudence

Extrait de la notice du Livre d'or de l'Institution St Geneviève de Versailles (merci à Hervé pour cette communication) :Engagé volontaire au 4è régiment de Dragons en 1910.Passé dans l'infanterie sur sa demande au 97è RI en 1915. Sous-lieutenant, passé au 414è RI puis au 147è RI.Titulaire d'une première citation à l'ordre de la brigade pour son attitude lors des combats de Pareid (55), combats au cours desquels Pierre LAGRANGE sera blessé le 5 avril 1915. Promu Lieutenant en juin 1915, cité à l'ordre de l'armée :Officier d'une haute... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 novembre 2010

Le Capitaine Henry D'HERAIL DE BRISIS

Le Capitaine Henry D'HERAIL DE BRISIS, chef du Sergent Henri THOMASSIN à la 4è Cie du 147è RI,  était un ancien élève de l'institution Ste Geneviève de Versailles, tout comme le Capitaine François CAILLEAU. Henry D'HERAIL DE BRISIS porte un brassard de deuil, vraisemblablement pour le deuil de son frère Guy Octave, Sous-lieutenant au 152è RI, tombé le 6 janvier 1915 à Steinbach (68) en Alsace. Il était le fils du Vicomte Charles Léopold D'HERAIL DE BRISIS et descendant d'une vieille famille noble originaire du Gard, dont ... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 octobre 2010

Le Sergent Henri THOMASSIN

Le nom de Henri THOMASSIN apparaît après guerre à plusieurs reprises dans la presse locale ardennaise lors de réinhumations d'anciens du 147è ou du 347è RI. Son nom figure même sur un monument à la mémoire des anciens des 147è, 347è RI et 147è RIF (régiment d'infanterie de forteresse en 1939-1940) érigé dans le cimetière de Wadelincourt (08). Henri THOMASSIN était le président de l'amicale des anciens combattants de ces régiments.Par l'intermédiaire de Sébastien du blog, la trace de son petit-fils a été retrouvé.Nous sommes entrés... [Lire la suite]
24 octobre 2010

Le ravin du lavoir - Florent en Argonne

Il y a 96 ans au ravin du lavoir, à proximité de Florent en Argonne, Maurice S... était fusillé à 5h30.Jean qui a retrouvé sa sépulture et l'a entretenu, m'avait envoyé une photo prise sur les lieux Photo prise en 2008 - Merci à Jean   Alain, rencontré lors de la visite des villages détruits, a quant à lui trouvé une carte postale d'époque   Pendant toutes ces années les lieux ont peu changé.Ce lavoir est situé en bordure de la route qui mène à Ste Menehould, ruelle de l'ancien abreuvoir, visible sur Geoportail : en... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2010

Les sabots d'un cheval

Le 147è est à Champigneulles. Son stationnement se prolonge... [...] Le Capitaine commence à s'inquiéter. Si l'ennemi surgissait sur notre gauche nous serions tous massacrés. Il charge le Sergent HUYGHES de partir jusqu'au bois à 300 mètres environ, avec une escouade, la mienne, pour explorer et tâter l'ennemi.Nous partons l'arme à la main, colonne par un. Le jour baisse comme nous atteignons le bois, juste à l'entrée d'un large layon aboutissant à une clairière. Prenant ce layon pour champ de tir éventuel, nous nous couchons et... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]