18 juillet 2010

Le Capitaine Henri GÉRARD

Le nom du Capitaine Henri GÉRARD est passé à la postérité : il est l'inventeur de la bicyclette pliante qui porte son nom.Né en 1859 à Condé en Brie, il est décédé en 1908 à Montmorency. Je réunis petit à petit de la documentation sur cet officier, et la SHAS de Sedan  me prête son concours et me communique ce qui se trouve dans ses collections : je renouvelle ici mes remerciements à ses membres. Henri GÉRARD fit la campagne de 1870-1871 comme enfant de troupe, la campagne du Tonkin 1887-1888. Sous-officier passé par l'école de... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 juillet 2010

Le Soldat Jean MULLER, Ingénieur agronome

Extrait du Livre d'or des ingénieurs agronomes communiqué par Hervé :Jean Louis Raymond MULLER était titulaire de deux licences : chimie biologique et botanique. Promotion 1912 de l'Institut national d'agronomie.Classe 1913, il fut tué le 21 juin 1915 au Bois Haut (55).Il était titulaire de la Croix de guerre et reçu à titre posthume la Médaille militaire : Brave soldat, courageux et dévoué, remarquable par son entrain et son audace. Tué glorieusement à son poste de combat, le 21 juin 1915, au Bois Haut (Meuse). Croix de guerre avec... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2010

14 juillet 1915 - Ernest REPESSÉ

Belleville 2 h, me lève, refais mon lit et vais au jus avant d'aller à l'infirmerie ' Villa Robert '. En route, je vois des drapeaux au hangar des dirigeables. Il y a des écussons et 6 sortes de drapeaux : français, belges, anglais, russes... C'est aujourd'hui la Fête Nationale - triste fête. Au début de la guerre, je me demandais ce que je ferais au 14 juillet et où je serais. Nous y voilà, la guerre n'est pas finie et sommes toujours aux mêmes places.A 4 h, rassemblement du bataillon et des 2 Cies qui restaient du 3è bataillon et... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2010

Le Sous-lieutenant Pierre COLLE

Extrait du Livre d'or du barreau de Paris, voici les éléments concernant un officier du 147è RI communiqués par Hervé que je remercie. Pierre COLLE était Docteur en droit. Le Sous-lieutenant Pierre COLLE était natif de Charleville. Chef de section à la 3è Cie (1er bataillon). Tué lors d'une reconnaissance de nuit près de Tahure, il avait 27 ans. Extrait du JMO à la date du 22 octobre 1915 :Le Colonel a la douleur d'apprendre la mort du Sous-lieutenant COLLE (3è) tué dans la nuit d'une balle dans la tête. Cet officier est enterré... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 juillet 2010

Contre-attaques

Et on allait, on allait, poussant devant soi les adversaires qui reculaient pas à pas en desservant sur vous leurs musettes pleines de grenades ! Et c'était toujours un miracle de constater qu'après des échauffourées pareilles, il restât encore des survivants, même lorsqu'elles duraient quatre heures, cinq heures à cette allure infernale ! Puis, sensation étrange, le tintamarre, tout à coup, cessait. Les Allemands acceptaient, pour le moment, leur défaite. Mais gare ce soir à la contre-attaque ! Alors, en prévision, on se mettait à... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2010

Cloués au sol...

Après leur débauche de cartouches, les Allemands remplacent le tir des mitrailleuses par des tirs au fusil, mais, dès qu'un des nôtres semble faire un mouvement, les armes automatiques reprennent leur oeuvre de mort. Sous ce soleil torride et malgré notre position stratégique, il nous arrive de nous assoupir ; fatigués comme nous le sommes, nous dormirions volontiers. Et dire que nous n'avons pas tiré un seul coup de fusil. L'ennemi est invisible, bien dissimulé par le bois ou les maisons du village. Combien de temps sommes-nous... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 juillet 2010

L'horreur en permanence...

Mais qu'ils furent donc affreux, ces combats en pleine boucherie humaine ! Dans les boyaux de cheminement, que l'ennemi repérait et bombardait violemment, ce n'était qu'un cloaque sanglant. Ces boyaux avaient tout juste la largeur d'un homme. Ceux qui tombaient, les blessés, y étaient piétinés sans merci par tous les combattants qui couraient à l'assaut. On sautait en se servant des formes allongées au fond comme de ponts successifs. Mais cette tactique était fort dangereuses, car, le corps de celui qui cheminait ainsi étant à moitié... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juillet 2010

Le Soldat Louis BRICHE

Franck a visité le blog du 147è RI à la recherche d'une photo de son arrière arrière grand-père le Soldat LOUIS BRICHE. Peut-être figure-t-il sur l'une des photos de groupe d'avant 1914 ? Le Soldat Louis BRICHE, originaire du Pas de Calais, a fait son service militaire au 147è RI de Sedan en 1904-1905, où il obtint le certificat de bonne conduite. Il accomplit une période d'exercices au cours de l'été 1908, puis passa dans la réserve et la territoriale au 7è RIT.Lors de la mobilisation, il rejoignit le 7è RIT de St Omer où il fit... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2010

18 juin 1915 : lettre d'une mère

Écrite il y a 95 ans par la mère du Sous-Lieutenant Émile Jean BELLOT et figurant dans le dossier de la Légion d'honneur de celui-ci, consultable sur la base Léonore. Luxeuil 18-6-15Châlet Beauregard Monsieur le Secrétaire Général,Mon fils le S/lieutenant J. BELLOT du 347è Régiment d'infanterie a été promu Chevalier de la Légion d'Honneur le 20 janvier pour prendre rang du 17 janvier 1915.Je viens d'avoir l'immense malheur de le perdre ; il est tombé héroïquement au Champ d'honneur des Éparges le 7 mai, en cherchant à sauver... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2010

L'assaut vers Yoncq

[...] Nous voyons devant nous l'Adjudant SIMON qui, parvenu à la crête, déploie la section en tirailleurs et disparaît avec elle de l'autre côté. Nous montons rapidement pour les rejoindre et nous nous déployons mais nous sommes cloués sur place par un tir de mitrailleuses venant du bois qui surplombe le village de Yoncq.La section s'est jetée à terre, nous aussi. Nous voulons ramper pour la rejoindre. Impossible. Le tir est tellement précis que les balles piquent en terre ou nous frôlent. De temps à autre on entend le claquement sec... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :