19 février 2011

Des ronces, et on repart...

Paul RICADAT entre dans la forêt d'Argonne avec son escouade ; ils essuient une salve de coups de feu... - Y-a-t-il des blessés ?La réponse m'est donnée par mes 7 gars debout. Personne n'a été touché. C'est notre formation en colonne par un qui nous a sauvés. Nous avons dû être tirés au jugé, sans visibilité et presque à bout portant, environ 10 mètres.Demi-tour !Nous débattant à travers les ronces, n'osant plus reprendre le layon, nous avançons vaille que vaille et rejoignons la section. Mission remplie sans casse, merci mon Dieu !... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2011

En route pour les Éparges..

Les Éparges était la marotte de cette époque. Il s'agissait d'une série de pitons qui se trouvaient dans l'angle mort de la ligne des tranchées allemandes partant de Saint-Mihiel et remontant vers la Woëvre, au-delà et à l'Est de Verdun et de sa ceinture de forts. Notre commandement voulait à toutes forces réduire cet angle-là afin d'obliger les Fritz à quitter Saint-Mihiel et à nous permettre de nous servir et de la Meuse et du canal et du chemin de fer de Lérouville. Alors, on y fit les frais de grandes attaques qui, toutes,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2011

D'un poilu du front

Collection C. LagrangeUn petit texte figure au dos de cette carteQuelle secousse qu'ils ont donné. Ils en ont mis un coup pour mettre ce lit dans cet état. Je vous souhaite pareille secousse quand votre mari est en permission.Devinez qui vous l'envoie ?Un poilu du front
Posté par dunbarne à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2011

Dans la forêt profonde...

[...] l'arme à la main, en colonne par un, je prends la tête des 7 hommes qui me restent. Nous suivons un layon, très large, crevassé d'ornières par les chariots de bois. Nous avançons sur le côté gauche, serrant le plus prêt possible la futaie. Ce layon est tout en ligne droite, orienté nord-sud, nous voyons donc très loin. Aucun bruit autour de nous que le chant des oiseaux. Notre mission est précise : ne pas engager le combat. Au premier contact, se replier sur le gros de la section qui suit à 300 m.Je n'ai pas de montre, mais il... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2011

Le Soldat Armand BONNET

Sur le monument aux morts de la commune de Vieillevigne, figure le nom d'un combattant du 147è RI : Armand BONNET. Le Soldat Armand BONNET est décédé le 18 avril 1915 des suites de ses blessures à l'hôpital militaire de Verdun (55). Il était âgé de 26 ans. Merci à Marc.
Posté par dunbarne à 09:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 février 2011

Pourquoi moi ?

Vers le 20 septembre, les souvenirs de Paul RICADAT se font plus clairs. Il se remémore son arrivée à la lisière de la forêt d'Argonne et du tristement célèbre Bois de la Gruerie. [...] Le 147è est avant-garde de la Division [la 4è DI]. Le colonel désigne mon bataillon comme avant-garde du régiment. Le commandant charge ma compagnie d'éclairer le bataillon. Notre capitaine désigne ma section comme pointe d'avant-garde. Mon chef de section me désigne avec mon escouade comme patrouille de reconnaissance. C'est ainsi que s'élabore le... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2011

Bleu comme l'horizon

Nous restâmes huit jours à Charmontois, au bon repos, et c'est là que nous fîmes un échange complet de vêtements de drap. L'ancien uniforme - capote bleue avec petit col droit, pantalon et képi rouges - avait été condamné à cause du danger qu'il représentait. Dès le début de la guerre, on avait cherché à remédier à cet inconvénient par des moyens de fortune. On avait mis un manchon bleu sur le képi et un pantalon de toile bleue sur le pantalon de drap rouge. On nous donna alors le nouvel uniforme qui avait été confectionné en... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 février 2011

Hommage de la ville de Calais (62)

Cette mention est portée sur chacune des 3 stèles des combattants du 147è RI inhumés dans le carré militaire de Calais sud : Georges BODARTHenri LAMBREZAimé VANDAELE Ces stèles portent un casque, un rameau d'olivier et des feuilles de chêne, ainsi que la Croix de guerre. Le Soldat Georges BODART est décédé des suites de maladie en captivité ou au cours de sa libération à l'ambulance à Mannheim le 18 janvier 1919. Il avait 28 ans, laissait une veuve et au moins un enfant. Le Soldat Henri LAMBREZ est décédé des suites de maladie... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2011

La vieille dame d'Heiltz le Maurupt

[...] Quelle ne fut pas notre stupéfaction quand le 12 [septembre 1914], au petit jour, notre capitaine apparut devant notre tranchée [..]- Debout, les enfants, la bataille est gagnée. Les derniers tirs d'artillerie que nous avons subis depuis minuit étaient des tirs d'arrière-garde. L'ennemi a décollé et relue vers le Nord. Nous allons le poursuivre. Formez les faisceaux, préparez-vous, j'attends les ordres.[...] Nous reprîmes la même route en sens inverse. Thiéblemont flambait comme une torche [...]. Puis ce fut Heiltz-le-Maurupt,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2011

Un site sur les combats de l'Argonne

Hervé l'auteur du site Argonne1418.com, a entrepris ce nouveau travail pour rendre hommage aux combattants de l'Argonne dans leur ensemble : côté français et allemand. Le blog du 147è RI est indexé parmi les liens : merci Hervé.Il met à disposition ses documents.Parmi ceux-ci, il a transcrit plusieurs JMO d'unités ayant pris part aux combats. Il avait précédemment créé le site http://argonne19141918.chez.com/ Ce qui concerne le 147è RI arrive, patience...En attendant, allez parcourir ce site. Le 147è RI paya un lourd tribut à... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :