28 janvier 2012

Le Soldat Émile LAPORTE

Daniel le neveu du Soldat Émile LAPORTE m'a contacté il y a quelques jours en m'envoyant une photo de groupe où apparaît son oncle et un portrait de celui-ci. Les galons foncés au bas des manches indiquent qu'Émile était soldat de 1ère classe, le cor de chasse sur sa manche gauche, qu'il était bon tireur. Photo prise lors de son service militaire à Sedan. Il m'a ensuite communiqué plusieurs renseignements et documents familiaux retraçant la trop courte vie d'Émile tombé le 22 (ou 23) août 1914 lors des combats près de... [Lire la suite]

25 janvier 2012

Le Soldat René BETH

Jean-Michel a posté plusieurs commentaires sur le blog signalant qu'il recherchait une photo de son grand oncle René Jean Baptiste BETH du 147è RI. Au vu de ce nom, j'avais recherché sans succès sur mémoire des hommes une fiche à son nom, mais il n'y en a pas. Rappelons que le site mémoire des hommes ne recense pas tous les morts pour la France, mais " seulement " 1,3 millions de fiches individuelles. J'ai donc contacté Jean-Michel pour tenter d'en apprendre un peu plus, et il m'a communiqué le fruit de ses recherches. René BETH... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2012

Bleu horizon, bleu ciel

Sur un site de vente en ligne, le texte d'une carte écrite par le Sergent Georges PERRIER à ses parents en juillet 1916 (probablement le 23, cachet de la poste du 26) 147è régiment d'infanterie28ème compagnieSavenay le 23?/7/16Mes chers parents,J'oubliais de vous dire que le pantalon dont vous me parlez que vous avez vu à la maison (bleu ciel), j'ai dû le mremettre en revenant au dépôt avec la veste et la capote : du reste personne au dépôt ne doit être en bleu ciel.Bons et affectueux baisersGeorges Le Sergent Georges PERRIER semble... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2012

Au dépôt du 147è RI (2)

Il y avait à la compagnie des récupérés, fonds de tiroirs de tous les conseils de révision, anciens réformés ou service auxiliaire, reversés service actif. La guerre durait, il fallait des hommes. Agriculteurs bretons ou vendéens pous la plupart, souvent peu instruits, il leur était parfois demandé des pièces à fournir ou des demandes à formuler. Ils avaient recours à moi et je les dépannais de mon mieux. Dans ces occasions ils me mettaient au courant de leurs soucis fammiliaux. Pourquoi fallut-il que, plusieurs fois, je trahisse la... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2012

La Société nationale des conférences populaires

Évoquée au travers du parcours du Lieutenant colonel Fernand DESPLATS, la société nationale des conférences populaires fut fondée en 1891 par Émile GUERIN-CATELAIN. C'est un peu l'ancêtre des universités populaires d'aujourd'hui. Elle avait pour but de : " [...] briser les chaînes intellectuelles du paysan, et d’apporter au mal ancien et profond, qui vient d’être signalé, un remède prompt et efficace. Elle veut, à très peu de frais, organiser un large enseignement gratuit pour les adolescents et les adultes des deux sexes dans... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 janvier 2012

Au dépôt du 147è (1)

Après sa convalescence, Paul RICADAT rejoint le dépôt du 147è RI transféré à Saint-Nazaire (44) [...] je me retrouvai un matin de 1915, déambulant dans une des grandes artères de Saint-Nazaire, à la recherche de la caserne La Briandais, dépôt de mon régiment. J'y rencontrai quelques visages connus, des camarades de Sedan, blessés eux aussi et revenus au dépôt, en attendant de repartir au front. Quelques jours après, je fus " cueilli " pour entrer dans un bureau de compagnie. Le Capitaine RENAUD, qui la commandait, était un brave... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2012

Le Lieutenant colonel Fernand DESPLATS

Parmi les officiers tombés le 28 février 1915, il y avait le commandant du régiment : le Lieutenant colonel Fernand Joseph DESPLATS. J'ai relevé quelques éléments de sa carrière dans son dossier de Légion d'honneur consultable sur la base Léonore.Fernand DESPLATS était né en 1862 à Royan (17). Son père était ouvrier menuisier. Marié en 1891 avec Angéline GASSION. Engagé volontaire en 1881 au 17è BCPÉlève à St Maixent promotion Fleuve Rouge 1886-1887Nommé Sous-lieutenant au 53è RI en 1887Nommé Capitaine au 88è RI en 1895Nommé au 18è... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 janvier 2012

Le meilleur de 2011

Que s'est-il passé en 2011 sur le blog du 147è RI ? L'évocation de Charles GABRIEL et de ses copains de la 5è Cie ; la publication des carnets inédits d'Henri THOMASSIN, merci à son petit-fils Jean-Pierre ; une conférence à Sedan où j'ai évoqué l'épopée de quelques hommes du 147è RI en 1901 ; une nouvelle visite des villages détruits : Mesnil, Perthes, Tahure... ; la réception des mémoires d'un poilu bressan : Léon PERRIN ; l'évocation de Louis JOANNES, pilote, qui m'a permis de découvrir l'histoire de la première femme pilote... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2012

BLANCHET : René ou Jules André ?

Paul RICADAT cite le nom de René BLANCHET, camarade de la 5è Cie et originaire de Sedan qu'il retrouve au dépôt du 147è à St Nazaire à l'issue de leurs convalescences respectives. Il indique que René partit en renfort et fut tué à Verdun, ainsi que son frère. Une recherche sur mémoire des hommes ne renvoie pas de fiche avec ces nom et prénom. Cependant, en cherchant à partir de BLANCHET natif des Ardennes, je trouve une fiche concernant un homme du 147è RI décédé à Douaumont en juin 1916. Il s'agit en fait du 347è RI, le 147è RI... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2012

Croix de guerre

Au cours d'une conversation avec René BLANCHET, Paul RICADAT apprend qu'il a fait l'objet d'une citation dont il n'a pas été informé. [...] 4 jours après, [le Capitaine RICARD] avait la réponse : c'était exact. Et qui plus est : ce n'était pas une citation à l'ordre du régiment, mais à l'ordre de la division, qui me donnait le droit au port de l'étoile d'argent sur ma Croix de guerre. Le Capitaine AUBRUN qui commandait la 5è Cie le 26 septembre et qui, de loin, m'avait vu batailler pendant plus de 12 heures pour faire face à... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]