12 septembre 2009

Le Soldat Adolphe LOYEZ

Un membre de la famille du Soldat Adolphe LOYEZ tombé en 1915 aux Éparges s'est manifesté, il y a quelques jours, via le blog " autour des drapeaux " en laissant un commentaire sous le 147è RI. A suivre... Ce blog créé par Stephan se veut un annuaire des blogs des uns et des autres qui suivent plus particulièrement un régiment sur la période 1914 - 1918.Pour prendre contact directement avec l'un d'entre nous laissez nous un message à notre adresse indiquée dans la petite présentation, ou cliquez directement sur le lien... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2009

Restitution des corps des militaires et des réfugiés

Extrait du Réveil de Sedan - octobre 1920 Voici, d'après " l'Officiel " du 2 octobre, le rapport au Président de la République et le décret réglementant cette importante question qui tient au coeur de nos concitoyens. Ministère des pensions, des primes et des allocations de guerreRapport au Président de la République françaiseParis le 26 septembre 1920 Monsieur le Président,La loi de finances du 31 juillet 1920 a disposé, dans son article 106, que le s veuves, ascendants ou descendants des militaires ou marins morts... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2009

Les morts du 31 décembre 1914

L'année 1914 se termine tristement pour le 147è RI : 25 tués et 38 blessés. Parmi les tués, outre le Lieutenant RÉGNIÉ, il y avait 24 hommes dont : Le Sergent Major JOLLY DE BRESILLONLe Sergent REVOL Les Soldats RAPP, REHLINGER et ROUSSELOT, ce dernier de la 8è Cie. Parmi les blessés, seuls les noms des officiers sont connus (Pertes de la 7è Brigade) :Lieutenant PEQUIN et Sous-lieutenant Léopold MONCHY qui décédera 3 mois plus tard à Mesnil les Hurlus (51). Et 36 hommes.
Posté par dunbarne à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2009

Le Lieutenant RÉGNIÉ

Le Lieutenant Marie Henri Jules Paul RÉGNIÉ est tombé mortellement atteint le 31 décembre 1914.   Il était titulaire de la citation suivante : " A commandé sa compagnie du 13 octobre au 31 décembre [1914] avec une autorité et une énergie remarquables ; l'a maintenue pendant 8 jours sous un feu violent et continu à quelques mètres des tranchées ennemies.A été mortellement frappé le 31 décembre, en entraînant une partie de sa troupe à l'attaque pour reprendre les tranchées voisines dans lesquelles l'ennemi avait... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2009

Le calme de la veille devait faire présager l'orage du lendemain

C'est par cette phrase que débute la relation de la journée du 31 décembre 1914 dans le JMO du 147è RI. La droite du 2è bataillon est caractérisée par une crête orientée est-ouest, et occupée, du Nord au Sud par les 8è et 7è Cies et par le 120è qui part de la crête militaire et forme la gauche du secteur voisin. Sur cette crête depuis plusieurs jours déjà l'ennemi a élevé à 15 mètres devant nous, une sorte de talus qui cache sans doute l'entrée d'une sape ; une mitrailleuse ennemie, blindée et placée à quelques mètres en arrière en... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2009

Le Lieutenant Maurice FOURNIER

La journée du 29 décembre 1914 dans le JMO commence par : " Rien à signaler "Puis elle se poursuit par la nouvelle de la mort du Lieutenant Maurice FOURNIER, arrivé au 147è RI début décembre avec un renfort.Affecté à la 7è Cie, il fut mortellement blessé près de Fontaine Madame. Il était âgé de 30 ans. Le Lieutenant Maurice FOURNIER est inhumé à la Nécropole nationale de La Harazée tombe 435. Ce même jour il y eut un homme de tué et 3 autres blessés.
Posté par dunbarne à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2009

Il y a 95 ans : la Marne

Proclamation du Général JOFFRE : " Au moment où s'engage une bataille d'où dépend le salut du pays, il importe de rappeler à tous que le moment n'est plus de regarder en arrière, tous les efforts doivent être employés à attaquer et à refouler l'ennemi. Une troupe qui ne peut plus avancer devra, coûte que coûte, garder le terrain conquis et se faire tuer sur palce plutôt que de reculer. Dans les circonstances actuelles, aucune défaillance ne peut être tolérée. " Cette dernière phrase sera lourde de conséquence pour 3 hommes... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2009

L'esprit court dans les tranchées

Extrait du Bulletin des Armées de la République - 1915 Du dernier numéro d'une gazette souterraine - dont l'article de tête est un bien amusant pastiche de Sully Prudhomme, le Crâne brisé (un crâne boche cela va de soi) - nous détachons ce sensationnel " rapport des cuisiniers " :" Des espions ont été envoyés en France par les Boches : 1°) Pour dégonfler le Ballon d'Alsace et le transporter clandestinement en Allemagne ; 2°) Pour empoisonner l'eau du Puy de Dôme ; 3°) Pour découper le Plomb du Cantal en petits... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2009

La naissance de Rosalie

Aujourd'hui 4 septembre : Sainte Rosalie La baïonnette, d'après quelques historiens à la thèse desquels LITTRÉ fit une fortune en la reproduisant dans son dictionnaire, serait d'importation espagnole. Il parait plus vraisemblable que Bayonne est sa patrie. Une chronique du midi de la France nous l'affirme, du reste : " Ce fut, dit cette chronique, durant le siège que Bayonne soutint en 1523 contre les rois d'Angleterre et d'Aragon, réunis, que les femmes de cette ville, se chargeant courageusement d'en défendre les... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2009

Montcy Saint Pierre (08)

Dans la série du monument du week-end, et des Ardennes, une photo de Jean-François que j'ai pu rencontrer lors de la commémoration du 95è anniversaire des combats du Tourteronnais, le monument aux morts de Montcy Saint Pierre. Cette commune est désormais rattachée à Charleville Mézières. Ce monument a été malheureusement dégradé récemment : certains se sont ingénié à peindre en vert fluo certains noms en rajoutant quelques épithètes.Dégradation volontaire, que faire ? Que penseraient les Poilus de ces actes gratuits ? Sur ce... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]