31 janvier 2016

Où êtes-vous les copains ?

Toujours au coeur de la bataille de juin 1915 à la Tranchée de Calonne avec Jean BERTHAUD : [...] Assaut manqué !... Assaut meurtrier !... Une chaleur étouffante nous écrasait. Le Lieutenant LE BERRE près de moi, le visage crispé, me dit : - Assurez-vous des rentrées et rendez-moi compte. Je cherchais DEFRANCE... Je ne voyais ni VENET, ni PETERS. On n'avait pas revu HAAS non plus. Les obus allemands tombaient un peu partout. [...] DEFRANCE... VENET... PETERS... HAAS... Où étiez-vous, bon Dieu... Oh ! Non... Cela n'est pas... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2015

Un Poilu se souvient

Dans une publication du Républicain lorrain " la vie des Français au XXè siècle ", parue en 1999 cet article La photo est semble-t-il extraite de l'ouvrage de Jean BERTHAUD " 1915 - Sur les Hauts de Meuse en Champagne ".
Posté par dunbarne à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 mai 2015

L'assaut

[...]Le Lieutenant LE BERRE se redressa. Il était un peu pâle... Nous avions compris. Baïonnettes aux canons ! Attention... ! En avant ! Il grimpa à l'échelle de bois, rapide comme un matelot. La tranchée de Calonne, hurlante, hérissée de baïonnettes, déchaîna l'assaut. Le Lieutenant LE BERRE s'élança, sans arme ! - En avant... ! Vite... ! Vite... ! Nous efforçames d'avancer, dans u chaos indescriptiblen sautant par dessus les arbres énormes, fauchés comme fêtu, trébuchant dans les barbelés, culbutant dans les trous de marmites, à... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 avril 2015

Au créneau : vision grisante

Le Lieutenant LE BERRRE donne l'ordre à Jean BERTHAUD d'observer au créneau : [...] je vis que la ligne allemande présentait une succession de volcans, de nuages noirs, jaunes, troués d'éclairs, ponctués de détonation sèches ! Lourdes ! Violentes ! Un brouillard en longues traînées flottait sous le bois, littéralement mutilé. Les arbres, fauchés, s'abattaient à grand bruit surles réseaux de barbelés, augmentant la difficulté de l'attaque. De la terre, des pierres, des débris de bois, d'acier, de loques retombaient jusque dans nos... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mars 2015

H = 2, un fracas d'apocalypse...

Le Lieutenant LE BERRE, montre en main, attendait, debout. - Attention ! , dit-il. Couchez-vous ! Sac sur la tête, faites passer ! Guetteurs aux créneaux ! Les dernières minutes, les dernières secondes... - Deux heures, hurla LE BERRE ! La liaison , à moi et... Sa voit se perdit dans un effroyable tumulte, un grondement lointain, mille fois répercuté, secoua le sol, et en quelques secondes, un souffle formidable balaya la forêt, broyant tout. La terre trembla d'un long frisson de cataclysme. Le bombardement commençait,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 décembre 2014

Arrivée en première ligne

Nous nous sommes interrompu voilà deux mois à la veille de l'attaque du 20 juin 1915. Jean BERTHAUD raconte l'arrivée à Calonne [...] Nous arrivâmes sans retard au carrefour de Calonne. Là, les agents de liaison indiquaient aux sections les boyaux d'accès qui s'ouvraient sur le chemin caillouteux du carrefour jusqu'aux Éparges. Notre arrivée en première ligne s'effectua après les habituels ennuis dans les boyaux, les jurons, les râclements le long des parois, les arrêts brusques. La tranchée de Calonne nous attendait. Quelques... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 octobre 2014

1915 - Sur les Hauts de Meuse en Champagne

Évoqué parmi les sources relatives au 147è RI, il est temps de citer les souvenirs du Sergent Jean BERTHAUD dont le récit débute quelques jours avant l'attaque du 20 juin 1915 à la Tranchée de Calonne. Le récit publié en 1990 aux éditions du Mémorial de Verdun, est présenté par Gérard CANINI. Celui-ci met en parallèle ces souvenirs avec le livre de Maurice GENEVOIX, Ceux de 14, qui a inspiré une série télévisée en cours de diffusion. Le récit de Maurice GENEVOIX s'arrête en avril 1915, celui de J. BERTHAUD commence deux mois... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,