Que s'est-il donc passé le 30 octobre 1915 à Tahure ?

Le JMO de la 4e DI indique que le 328e subit une attaque très violente, perdant la moitié des officiers et 30 % de la troupe. Le détail est éloquent :

  • 10 officiers blessés dont deux commandants, un capitaine et un médecin aide-major,
  • 8 officiers tués dont un commandant.
  • Pour la troupe, on dénombre 112 tués, 307 blessés et 137 disparus.

Mais l'état des pertes inséré à la fin du volume indique des chiffres différents : 5 officiers tués, 7 officiers blessés, 57 hommes tués, 131 blessés et 30 disparus...

Le 147e subit lui aussi une attaque particulièrement violente sur le bataillon BRUNET vers 15h30.

Les Allemands pénètrent au centre du secteur tenu par ce bataillon et atteignent la 2e ligne. Les commandants de bataillons organisent les barrages et le 147e indique qu'il estime pouvoir faire face seul.

Le matin du 31 octobre, une contre-attaque elle aussi violente avait réussi à rétablir les positions et à capturer de nombreux prisonniers allemands.

Le JMO de la 4e DI n'indique pas les pertes subies par le 147e et le 9e BCP à la suite du récit des opérations de la journée.

En revanche, sur celui en fin de volume on relève deux états de pertes : l'un pour le 147e RI et un autre pour le seul bataillon BRUNET.

3 officiers tués, 3 officiers blessés, 36 hommes tués, 49 blessés, 5 officiers disparus et 5 hommes disparus.

Pour le bataillon BRUNET : 40 tués, 38 blessés et 73 disparus.