Jean-Luc, le petit-fils de Jean-Marius JAMMET, reconstitue le parcours de son grand-père qui fut incorporé au 147e. Jean-Marius s'était marié pendant la guerre en mars 1918 avec Joséphine GACHET.

JAMMET_J_M

Jean-Marius était originaire de Dontreix (23) où il était cultivateur lors de son incorporation au 138e RI en octobre 1913. Blessé le 3 septembre 1914, il est évacué et part en convalescence. Classé dans le service auxiliaire en juin 1915, il est affecté au 21e régiment de chasseurs en juillet 1915.

Un an plus tard il est affecté à l'Escadron territorial de cavalerie de la 12e région militaire en juillet 1916. Un mois plus tard, il entre à l'hospice mixte de Guéret pour rhumatismes, puis à l'hôpital complémentaire n° 40 de Guéret. Il en sort deux mois plus tard et part en convalescence pour un mois.

Il est affecté un an plus tard, en juillet 1917 au 147e RI. Son classement en service auxiliaire est maintenu en novembre 1917.

En mars 1918, lors de son mariage, quelques camarades du 147e sont présents. Deux d'entre eux arborent la Croix de guerre.

En décembre 1918, il passe au 64e RI. Il est démobilisé en avril 1919.

Il reçoit le certificat de bonne conduite et une pension d'invalidité en août 1921.

Outre l'insigne des blessés dont on aperçoit le rappel sur sa poitrine, il était également titulaire de la Médaille de la Victoire et de la Médaille commémorative de la Grande Guerre.

Grande_guerre Med_victoire

Il est décédé en 1958 à Dontreix (23).