Après avoir longuement évoqué le Caporal Etienne SAINT PAUL, Cathy, toujours à la recherche d'hypothétiques descendants ou membres de la famille, me demande si j'ai recherché des éléments du côté des autres premiers prisonniers mentionnés dans la Gazette des Ardennes.

L'un d'entre eux est plus facile à documenter : Edmond PALME.

En recherchant sur le site de la Croix Rouge internationale, j'ai pu retrouver la liste n° 1 des prisonniers français détenus au camp de Crossen an der Oder.

Il y figurait bien 5 hommes du 147e.

Fulgence PLÉ, n'était pas de cette unité, il s'agissait en fait de Jules LORTHIOIR. Pour trois d'entre eux au moins le numéro de la compagnie est connu : 2e.

Edmond Albert PALME était originaire de Quierzy (02) où il était né en 1880.

Les archives départementales de l'Aisne conserve sa fiche matricule qui confirme son affectation au 147e RI et sa détention au camp de Crossen an der Oder.

Manouvrier agricole lors de son recensement en 1900, il savait lire, écrire et compter. Déclaré " bon pour le service ", il fut incorporé au 67e RI en novembre 1901. A l'issue de son service, il reçut un certificat de bonne conduite en attendant son passage dans la réserve.

Il accomplit une première période d'exercices au 45e RI en 1907, puis une seconde en 1910.

Edmond avait épousé Marie DUCELLIER en janvier 1913 à Quierzy. Au moins un enfant était né de cette union.

Rappelé lors de la mobilisation générale, il fut incorporé au 147e RI qu'il rejoint le 31 août 1914.

Capturé le 5 janvier 1915 dans le Bois de la Gruerie, il est rapatrié le 14 janvier 1919. Dix ans plus tard, il fut libéré de toutes obligations militaires.

La famille d'Edmond aurait peut-être conservé des photos de cette époque et de sa captivité : peut-être qu'il pose aux côtés de ses camarades dont le Caporal Etienne SAINT-PAUL ?