Une carte de correspondance d'un prisonnier détenu au camp de Sagan (aujourd'hui Zagan en Pologne, entre Berlin et Wroclaw) est l'occasion de quelques recherches permettant d'évoquer le parcours du Soldat Raymond LETHIEC.

001

Cette carte, imprimée sur un papier de couleur bistre, était pré-adressée au Président du Conseil général de Loire-Inférieure à Nantes, Léon JAMIN, afin d'accuser réception d'un colis.

Jules Léon JAMIN (1845-1920), fut élu sénateur de Loire Atlantique le 11 janvier 1920, quelques jours avant de décéder le 20 janvier 1920.

Raymond LETHIEC, le récipiendaire de ce colis, nous apprend qu'il avait été expédié le 27 juin 1918 pour lui parvenir le 27 juillet 1918. Il rédige sa réponse le lendemain, 28 juillet.

" [le colis] contenait du chocolat, du riz, trois boîtes de conserves, du savon et tabac, le tout en bon état. "

Des visites sur le site de la Croix-rouge internantionale et les archives départementales de Loire-Atlantique vont permettre de reconstituer le parcours de Raymond.

Il était né en 1892 à Crossac. Enfant naturel, il fut reconnu en 1906 lors du mariage de ses parents. Il avait 14 ans.

Malgré un classement comme soutine indispensable de famille en septembre 1913, il est incorporé un mois plus tard au 65e RI.

Blessé le 12 octobre 1914. en convalescence puis au dépôt entre les 12 octobre 1914 et 9 février 1915.

A son retour de convalescence, il rejoint le 147e RI où il avait été affecté le 28 janvier 1915.

Il eut les pieds gelés en avril 1915. Après une convalescence et un passage par le dépôt, il rejoint les lignes le 2 juillet 1915.

Il fut blessé à la main au Ravin de la Mort à Verdun en avril ou mai 1916. Convalescence puis retour en ligne le 27 juin 1916.

Porté disparu le 1er août 1917 au Bois d'Avocourt, il est capturé et interné au camp de Limburg.

Sa présence dans ce camp est confirmée par une liste du 11 septembre 1917, qui précise que Raymond était affecté à la 3e Cie du 147e RI, et qu'il était détenu avec au moins cinq autres hommes du 147e RI :

  • le Caporal Auguste LEVEQUE de la 11e Cie,
  • René LEVEQUE de la 2e Cie,
  • François LIGNIER de la 3e Cie,
  • le Caporal Henri LHERBIER de la 3e Cie,
  • Albert LHERMELIER de la 1ere Cie.

Une autre liste datée de novembre 1917, nous apprend son transfert vers le camp de Darmstadt, avec d'autres hommes du 147e RI :

  • Auguste KERNIN de la 2e Cie,
  • François LIGNIER, cité ci-dessus,
  • Ernest LECOMTE de la 3e Cie,
  • Gustave LEMMEWS de la 3e Cie.

Une troisième liste datée de janvier 1918, nous confirme sa présence au camp de Sagan, ainsi que celle des soldats suivants :

  • François LIGNIER déjà cité,
  • Joseph MARCHAL de la 2e Cie.

Raymond fut rapatrié en France en janvier 1919.

Il se maria en 1920 à Saint-Joachim et eut probablement plusieurs enfants (changements de classe de mobilisation 1910 puis 1908).

Il est décédé à Saint-Joachim en 1962, dans sa 70e année.