A quelques jours de la conférence internationale d'histoire du cycle, le petit-fils du Sergent Victor DEVERGNIES m'avait contacté pour me proposer l'envoi de quelques photos de son " [...] grand-père sergent à Fleury en 1917 " .

L'indication de Fleury me mit la puce à l'oreille : le 147è RI bien que passé à Verdun, n'y était pas en 1917. Pas plus que le régiment de réserve, le 347è RI, qui lui, en revanche, était bien à Fleury mais en juin 1916.

Outre les photos, Jean-Claude m'a communiqué la transcription du livret militaire qui indique bien l'affectation au 347è RI dès le début de la campagne en août 1914.

Alors, pourquoi l'évoquer sur le blog du 147è RI ?

Parce que c'est à partir de celui-ci que le contact s'est établi, mais aussi parce que Victor rejoint le dépôt du 147è RI comme l'indique son livret militaire et la fiche matricule consultée sur le site des archives du Nord.

DEvergnies147è RI

Les photos furent légendées par le père de Jean-Claude, elles portent la mention 1917 Verdun, mais en rapprochant des documents cités ci-dessus, il est par exemple confirmé au vu également de l'uniforme porté par Victor, que cette photo date vraisemblablement de 1914.

Victor, d'origine belge, fut mobilisé avec la classe 1903 au lieu de la classe 1901 avec laquelle il aurait dû être incorporé.

Il effectua son service militaire au 84è RI entre 1904 et 1905. A l'issue de celui-ci, le certificat de bonne conduite lui est accordé.

En 1908 et 1911, il accomplit deux périodes d'exercices. Il est nommé Caporal en novembre 1911.

Mobilisé en août 1914, il rejoint le dépôt de Sedan et est affecté au 347è RI en raison de son passage dans la réserve.

Probablement par manque d'uniforme au dépôt, il lui est donné un uniforme protant le nombre 147. Le 347è RI était le régiment de réserve du 147è RI.

Au mois de novembre 1914, il est nommé Sergent. La photo ci-dessus le représente avec ses galons qu'il vient probablement de coudre ou de faire coudre au bas de ses manches. Il est alors âgé de 33 ans.

Cette photo pourrait avoir été prise alors qu'il était à Saint-Nazaire, lieu de repli du dépôt des 147è et 347è, à la caserne Briandais.

Victor partit pour le front au mois de mars 1915.

La suite de son parcours est évoquée sur le blog du 347è RI.

Tous mes remerciements à Jean-Claude, son petit-fils.