Intrigué par l'absence de fiche matricule au nom du Soldat Victor, Albert, Émile COLINET j'ai poursuivi la recherche.

Carole m'ayant communiqué quelques renseignements, je suis allé recouper ceux-ci en consultant le site des archives de la Somme.

Le recensement de la population de Montdidier (80) de 1906 mentionne bien Victor sous le prénom usuel d'Émile, exerçant la profession de maraîcher comme employé de son père ainsi que deux de ses frères et une de ses soeurs. La colonne " nationalité " indique : belge,  comme celle de son père et celle des autres enfants.

Si Émile avait été français, né en 1884, il aurait normalement dû être rattaché à la classe de mobilisation de 1904. Comme belge, il fut probablement rattaché à la classe de mobilisation de 1906, en vertu d'une convention entre la Belgique et la France. Deux de ses frères bénéficièrent de ces dispositions.

Les registres de l'année 1906 ont, semble-t-il, malheureusement souffert de destruction comme semblent l'indiquer l'absence de tables alphabétiques et le petit nombre (95) de fiches matricules reconstituées (le modèle est très proche de celui utilisé aux archives du Nord par exemple).

Sur les listes électorales de Montdidier en 1912, on retrouve bien Victor, Albert, Émile COLINET, exerçant alors la profession de jardinier et demeurant à l'adresse de la famille en 1906.

Une recherche supplémentaire sur le Journal officiel, au cas où, me permet enfin de découvrir une citation à titre posthume en avril 1920 conférant la Médaille militaire et la Croix de guerre à Victor avec le texte suivant :

" Bon soldat, modèle de bravoure. Tué glorieusement à son poste de combat au Bois Haut (Meuse) le 20 juin 1915. Croix de guerre avec étoile de bronze. "

med_mil_1 Cx guerre 1418

 L'acte de décès, transmis par Carole, et dressé par le Lieutenant SIMON, porte la mention [...] immatriculé sous le numéro cinquante deux au recrutement [...] suivie de la date et du lieu de naissance de Victor.

Lors de la rédaction de la fiche mémoire des hommes, je suppose que le n° 52 a été reporté ainsi que le numéro de matricule au corps et la classe de mobilisation reconstituée à partir de la date de naissance : 1904 pour un natif de 1884.

Le rédacteur ignorait probablement les origines belges de Victor qui le rattachait à la classe 1906, dont malheureusement le registre est absent.