Il y a cent ans, le Soldat Pierre LAGRANGE de la 2è Cie (1er bataillon), est évacué sur l'hôpital de Verdun.

LAGRANGE Pierre

La veille, 5 avril 1915, était déclenchée une offensive dans la Woëvre. Le 147è RI était dans le secteur de Pareid (55). Pierre LAGRANGE fut blessé d'une balle dans la poitrine probablement au cours d'un des assauts.

Extrait de l'historique du 147è RI :

[...] les bataillons font preuve d'un élan admirable et franchissent, dans un ordre parfait, sous un feu très violent, la distance qui les sépare de la 1ère ligne allemande dont ils s'assurent la possession.

[...]

La 1ère section de la 2e compagnie est citée à l'ordre par le Général Commandant la 4e division d'infanterie en ces termes :

" En 1ère ligne, le 5 avril, à l'attaque d'une position allemande, a fait preuve d'un élan admirable. Bien que perdant les 2/3 de son effectif, a franchi sous un feu très violent environ 1000 mètres dans un ordre parfait, débordant de 100 mètres la position occupée par l'ennemi et obligeant ainsi celui-ci à la retraite. "

Il reste à l'hôpital de Verdun jusqu'au 11 avril 1915.

hop_verdun191507_blog

Cette équipe de personnel médical de l'hôpital de Verdun a peut-être soigné Pierre (photo légendée du 6 juillet 1915)

En convalescence jusque fin juillet 1915, Pierre regagne le dépôt à Saint-Nazaire avant de repartir en ligne au mois de novembre 1915.