Le Chef de bataillon Gustave GATÉ, évoqué dans un précédent message, commandait le 1er bataillon du 64è RI. Saint-Cyrien issu de la promotion des Drapeaux (1879-1881).

gate_gustave

Il est décédé des suites de ses blessures à Fère Champenoise (51) lors de la bataille de la Marne qui enraya l'avance allemande.

Extrait de l'historique du 64è RI :

[...] Les actes d'héroïsme sont nombreux :

Le commandant Gaté, du 1er bataillon, impassible sous le feu, reste debout pendant toute la bataille, mettant en confiance et encourageant ses hommes. Il tombe mortellement frappé le 7 septembre [1914] [...]

Le portrait ci-dessus est extrait de l'une des notices du Tableau d'honneur de l'Illustration (merci à Jean-Luc), qui nous apprend qu'il s'était auparavant illustré lors de la bataille des frontières en Belgique, blessé et titulaire de la citation à l'ordre de l'armée suivante :

" Très brillante conduite à l'assaut d'un village le 22 août 1914, où il s'est maintenu jusqu'au lendemain avec une poignée d'hommes. Blessé à la tête le 26 août 1914, a conservé son commandement, couvrant avec son bataillon le mouvement d'une division au passage d'une rivière. " (parue au JO du 9 avril 1915)

L'assaut du 22 août 1914 porte sur le village de Maissin, en Belgique - province du Luxembourg :

" [...] A 23h le commandant GATÉ avec des éléments de son bataillon et du 3è bataillon entre dans Maissin déjà occupé par des troupes de la 22è DI et contribue à repousser avec ses fractions une attaque de nuit tentée par l'ennemi sur cette localité. " (extrait du JMO du 64è RI à la date du 22/08/1914).

Lorsqu'il reçut sa blessure quelques jours plus tard, le 1er bataillon occupait la lisière Nord du bois au Sud de Thélonnes (08) dans les environs de Noyers Pont Maugis.

La citation à titre posthume pour ces faits d'arme lui aurait valut la Croix de guerre avec palme.

En 1904, il avait reçu la Croix de Chevalier de la Légion d'Honneur. Son père, Auguste, brigadier de gendarmerie, était lui aussi Chevalier de la Légion d'honneur et titulaire de la Médaille de Crimée (1855). Gustave GATÉ était également officier d'académie.

Avant d'être nommé au 64è RI, Gustave GATÉ, avait servi aux 77è RI, 110è RI, 145è RI et 102è RI.

Une des deux fiches mémoire des hommes à son nom indique qu'il fut inhumé sur place.

gate2

Il repose dans la Nécropole nationale de Fère Champenoise - Tombe n° 197

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Cheffes (49).

Merci à Guilhem pour les précisions concernant St-Cyr et la date de la citation à l'ordre de l'armée.