21 août 2011

Vers la gare, une boulangerie...

Paul RICADAT et son camarade MARZIN attendent à n'en plus finir sur les marches de la Mairie de Saint Menehould. Ils décident d'aller aux nouvelles, et croisant un infirmier le questionne. [...] - Nous sommes ici depuis ce matin lui dis-je, personne ne s'occupe de nous et nous crevons de faim - Mon pauvre vieux, on n'y peut rien. Nous sommes submergés par le nombre. Peux-tu marcher ? - Nous n'en pouvons plus, mais nous risquerons peut-être encore un effort. - Tu vois ce petit mur au fond de la cour ? Sautez le et débinez-vous, si... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]