En fouinant sur le net, j'ai relevé le texte ci-desous sur une carte postale mise en vente sur un site d'enchères en ligne. C'est une vue d'Herbignac écrite par un soldat du 147è RI probablement blessé ou malade au dépôt du 147è RI, alors à Saint Nazaire, caserne de la Briandais. C. BASQUIN est marié et père de famille. Par chance il a pu voir son épouse lors d'une permission à Paris, et avoir des nouvelles de ses enfants.

Son correspondant, quant à lui est du 33è RI. Tous les deux semblent avoir survécu au conflit en l'absence de fiche à leur nom sur Mémoire des hommes.

de BASQUIN C - 147è RI - 31è Cie - St Nazaire - Loire inférieure

Le 6 juin 1915


Cher Manie


J'espère et je souhaite que depuis ma dernière carte vous soyez toujours au dépôt, je vous dirais que je suis rentré à ma Cie depuis le 1er mai et en permission de 8 jours à Paris où ma femme est venue me rejoindre mais je l'ai trouvée bien maigrie.
Quant aux enfants ils sont en bonne santé.
J'espère que votre petite famille se porte toujours bien ainsi que vous même.
Quant à moi je suis bien remis en attendant le plaisir de vous voir, je vous envoie mes sincères amitiés.
BASQUIN
(Si vous avez l'adresse de M. BAQUET envoyez moi la SVP et merci à l'avance.

Adressée à Eugène MANIE
33è D'infanterie - 32è Cie (Re aptes)
Cognac - Charente