16 juillet :
En compagnie du camarade DECHATRE (c’est la fête de sa femme) une boite de choucroûte avec purée de pommes et un quart d’eau, c’est presque la bombe….

17 juillet :
Douches, désinfection des baraques à la chaux.

18 juillet :
Messe au camp 2, j’écris à mon oncle Fred et une carte à maman.

Du 19 au 21 juillet :
La pluie ne cesse de tomber,il fait très froid.

20 juillet :
Concert par les Russes.

27 juillet :
Corvée de vivres au camp 1, rentrée à 12h30, soupe infecte.

29 juillet :
Ce soir à 5h30 il y aura 2 mois que je suis prisonnier, pas de nouvelles depuis, nous vivons dans l’ignorance. Que sont devenus les camarades rescapés de cette journée du 29 mai, ils nous auront vengé, j’espère. !!!!

31 juillet :
Lis avec plaisir le communiqué ennemi, celui-ci annonce un repli de ses troupes sur certains points. Plus que jamais, j ’espère.

1er août :
Triste anniversaire. Voilà 4 ans que j’ai quitté ma garnison pour aller à la frontière menacée par l’ennemi. Je me souviens de nos joyeuses randonnées de ce mois d’août et que de bonnes et gaies parties n’avons-nous pas faites.

4 août :
4ème anniversaire de la mobilisation.

6 août :
Vais en corvée au camp 1

7 août :
Visite de l’ambassadeur d’Espagne. Mon camarade EUSTACHE me quitte pour aller avec les autres adjudants et aspirants.

du 8 au 10 août :
En corvée au camp 1.

11 août :
J’apprends par le journal allemand, le succès de nos troupes en France. J’y applaudis sincèrement tout en pensant à mes camarades et regrettant d’être ici.

28 août :
Anniversaire de ma blessure à YONCQ-BEAUMONT

31 août :
Commission danoise.

Avec l'aimable autorisation de Jean-Pierre, petit-fils d'Henri THOMASSIN