Une nouvelle catégorie apparaît avec l'aimable autorisation de Jean-Pierre, petit-fils du Sergent Henri THOMASSIN

Henri THOMASSIN - Carnet d'un prisonnier

Le Sergent Henri THOMASSIN fut capturé le 29 mai 1918 près d'Arcy Sainte Restitue (02). Ses carnets, écrits au crayon, ont été transcrits par son petit-fils en 2010. Ils couvrent la période de sa captivité de fin mai 1918 jusqu'à sa démobilisation fin juillet 1919.

29 mai 1918 à 5h45…
Suis prisonnier !!!!!  à ARCY- SAINTE RESTITUE, village dont je me souviendrais longtemps.
Sommes emmenés dans une ferme et partons pour BRANGES
En route nous ramassons des camarades, des blessés et passons avec eux la nuit dans ce village.

30 mai :
partons avec un convoi de blessés pour COURCELLES, nous passons la nuit, 1ère nourriture.

31 mai :
Sommes emmenés à CERNY en LAONNOIS ou nous créons des baraquements et travaillons à la réfection de la route.

Du 1er au 4 juin :
Impossible de correspondre, ce qui laisse les parents dans l’anxiété, heureusement que l’on trompe l’ennuie en causant avec les camarades FREVET, CASIMIR, MESSAGET etc ...Vite, notre retour en terre Française.

5 et 6 juin :
Je travaille chaque jour en compagnie de CASI [surnom de CASIMIR], pas de nouvelles des parents.

12 juin :
Faisons préparatifs et partons pour LAON 16 kms, vu beaucoup de civils, sommes emmenés à la citadelle où nous passons la nuit.

13 juin :
Partons pour MARLES 26 kms, étape faite à pied, très dure, logeons dans les greniers de la Gendarmerie.

14 juin :
Partons pour VERVINS,14 kms ou nous passons la nuit.
Le sergent FOURNIER P blessé à ARCY est mort le 13 juin à COURCELLES et enterré au cimetière, renseignement donné par DUFOUR, soldat 2e compagnie.

15 juin :
Partons pour HIRSON dans un camp ou nous attendons d’autres camarades pour partir en Allemagne. [...]

Iti1___Henri_Thomassin
D'Arcy Sainte Restitue à Hirson - environ 105 km - GoogleMaps

Avec l'aimable autorisation de Jean-Pierre, petit-fils d'Henri THOMASSIN