L'un des autres hommes probablement distingué à la suite de l'attaque du Moulin de Relincourt est le Caporal Jean GANIVET (nom inscrit sur le JMO du 147è RI).
En vérifiant à tout hasard sur Mémoire des hommes, je trouve une fiche au nom de Jean GANIVET LAGRANGE, Caporal venu du 147è RI.

147_ganivet_lagrange crx_g1

Il était titulaire de la Croix de guerre avec étoile d'argent (citation à l'ordre de la division du 13 mars 1916).
Sa fiche mémoire des hommes nous apprend qu'après son passage au 147è RI, il passa à l'aviation.
Un fiche aéronautique le concernant, apporte quelques renseignements sur son parcours : mobilisé le 4 septembre 1914 au 50è RI, passé au 151è RI puis au 147è RI, il rejoint l'aviation le 15 août 1916 comme élève pilote, breveté le 29 novembre 1916. Affecté à l'escadrille N 75 (qui volait sur Nieuport) le 5 mars 1917.

L'escadrille N 75 était stationnée à Lunéville le 1er mars 1917, Saizerais le 1er avril 1917 et enfin le 10 avril 1917 à Bonne Maison. Elle devient la SPA 75 courant 1917 (vole alors sur Spad).

Le 16 avril 1917, jour de l'offensive du Chemin des Dames, Jean GANIVET LAGRANGE fut porté disparu dans la région de Laon. En interrogeant les membres du forum pages14-18, Bruno que je remercie, me précise qu'il fut probablement abattu alors qu'il volait à bord d'un Nieuport XXIII. Le même jour un autre aviateur de la même escadrille, le Lieutenant Gabriel MOREAU fut tué lors d'une collision avec un ballon.

Le Leutnant H-O ESSER de la Jasta 15 a revendiqué ce même jour un Nieuport dans la région de Laon pour sa première victoire. Une reproduction d'un appareil de la Jasta 15 est visible sur le site allemand des archives de l'air. Un nommé ESSER est assis derrière le frère de Manfred von RICHTOFFEN (le Baron rouge) sur cette photo du même site.

Le nom du Caporal Jean GANIVET LAGRANGE est inscrit sur le monument aux morts de Cognac, sa commune de naissance. Il était âgé de 22 ans