7è Brigade
147è

Observations au sujet d'une reconnaissance

L'opération a été préparée très minutieusement par tous les chefs. Elle a été exécutée par un chef vigoureux, le Lt DE BRISIS et surveillée de 294 par le Cdt AUGENARD et le Lt Cel BOURGEOIS.
La 1ère partie a été parfaite, mais on se rend bien compte que le mouvement en avant a été enrayé, non seulement par les difficultés matérielles, mais encore par la mise hors de combat du chef de section : l'Adjudant GILLET.

La reprise de l'opération ne pouvait réussir car l'ennemi, mis en éveil, renforçait son détachement de Relaincourt et devait certainement diriger des éléments de troupes de Spada et de Lamorville sur les derrières de la Cie DE BRISIS. C'est ce qui s'est présenté et on ne peut que se féliciter de la décision prise par le Lt de rentrer dans nos lignes car il aurait fini par être coupé.
L'opération consistait en une attaque par surprise et non à une attaque de vive force.
La surprise n'étant plus, il fallait se retirer aussi vite qu'on était venu.

Signé BLONDIN

L'opération a été conduite avec vaillance et opiniâtreté par son chef qui depuis quelques jours brûlait du désir d'avoir à la diriger ; il ne m'apparaît pas que l'astuce y ait joué un rôle assez grand ; je puis me tromper ; mais le rapport du Lt DE BRISIS, encore écrit sous l'impression de la lutte, ne le fait pas ressortir.
On sent au contraire que tous les assaillants ont mis toute leur ardeur dans l'action directe qui aidée par une action latérale de début, aurait peut-être causé une surprise plus complète.
Quoiqu'il en soit la ténacité et la bravoure dont ont fait preuve les assaillants est digne d'éloges.
j'estime, comme le Cel Cdt la 7è Brigade, qu'il y a lieu de revenir aux embuscades et aux reconnaissances d'officiers des jours précédents. Les attaques du genre de celle-ci sont trop difficiles à réussir ; elles coûtent cher pour le bénéfice qu'on en retire.
Aux derniers renseignements (message téléphoné) : 17 blessés et 1 disparu (tué ou noyé vraisemblablement).

Signé LEBRUN

Vu et approuvé
Le Gal Cdt la 4è DI enverra ses propositions pour les reconnaissances et embuscades qu'il propose ; adresser également, s'il y a lieu, des propositions de récompense pour les officiers et hommes méritants de la Cie ayant fait les reconnaissances.
Le Gal Cdt le 2è CA adresse ses félicitations à la Cie DE BRISIS pour l'énergie et la vigueur dont elle a fait preuve.

Le Gal Cdt le 2è CA
P.O. le chef d'EM
Signé BRION