Relevé dans le Monde 2 - Septembre 2009

Le 26 octobre 1918 le Petit Parisien, quotidien populaire, provoque une ruée chez les pharmaciens en divulguant une " formule en treize étapes " contre la grippe espagnole, qui nécessite une vingtaine d'ingrédients.
Un succès, bien que le prix du " remède " soit " l'équivalent de 4 ou 5 journées de travail d'un ouvrier de l'époque " selon Pierre DARMON, chercheur au CNRS.

" Nous croyons devoir signaler le traitement en vigueur dans un hôpital militaire de la région parisienne qui a donné des résultats sensibles :

1 - le premier jour de la maladie, prendre dans la journée toutes les heures, un cachet d'aspirine et de citrate de caféïne.
2 - le deuxième jour de la maladie et tous els jours suivants, jusqu'à la baisse de la température, prendre toutes les deux heures, de 7 h du matin à 9 h du soir, un cachet de cryagénine.
3 - thé au rhum ou au cognac, thé avec, par tasse, 1/4 de citron pressé, champagne à la température de la chambre. Grogs chauds (faire brûler le cognac avant l'emploi). Tisane d'orge, de chiendent, de queues de cerises, lait bouilli coupé de son volume d'eau bouillie et additionné de quelques cuillérées à café d'eau de fleur d'oranger.
4 - matin, midi et soir, quelques gouttes (4 à 5) d'huile goménolée dans chaque narine et dans les oreilles.
5 - toutes les 2 h et chaque fois qu'on aura pris du lait, gargarismes chauds à l'eau bouillie, par verre d'eau bouillie 1 cuillérée à soupe d'eau oxygénée à 12 volumes : additionner le gargarisme selon le goût, de quelques gouttes d'alcool de menthe.
6 - faire infuser dans l'eau bouillante des feuilles d'eucalyptus pour vaporiser la chambre du malade.