La Société Historique de Maroilles publie ses travaux sur son site internet.
Jean-Luc m'a indiqué qu'on y parlait du 147è RI.
8 Poilus du 147è étaient domiciliés dans la commune, parmi eux je n'en connaissais qu'un seul Albert HECQ. Voici leurs noms :

1914

Evence GASTOUT, soldat clairon, tombé à Yoncq (08) le 28 août 1914
Ulysse LEQUEUX, corroyeur tombé le 10 septembre 1914 à Favresse (51)
Albert MICHAUX, tombé le 27 septembre 1914 dans le Bois de la Gruerie lors des combats de Servon et St-Thomas (51)
Louis GADIFFET, instituteur, sergent tombé le 4 décembre 1914 dans le Bois de la Gruerie (51)
 Albert HECQ, caporal tombé le 5 décembre 1914 dans le Bois de la Gruerie (51), inhumé à la Nécropole nationale de La Harazée Tombe 1076
Émile DESORMEAUX, tombé le 5 décembre 1914 dans le Bois de la Gruerie (51)

1915

Eugène CHIRAUX, tombé le 1er mars 1915 à Mesnil les Hurlus (51)
Émile MOREAU, sabotier tombé le 20 juin 1915 dans la Tranchée de Calonne (55)

Leurs noms figurent sur le Monument aux morts de la commune. Le 147è RI est le régiment qui a eu le plus grand nombre de morts Maroillais.

Outre ces travaux sur les Poilus Maroillais, vous y découvrirez également un article sur le réseau Edith CAVELL, infirmière anglaise qui fut fusillée par les Allemands en 1915, le journal d'un musicien du 127è RI : Brice WAROQUIER, et un hommage à ceux qui n'auront pas 30 ans.